Top 8 des passions des rois de France

Temps de lecture : 10'21"

Les rois de France ont en majorité tous eu un hobby commun : la chasse. C'est entendu !

Certains ont toutefois développé un goût particulier pour l’une ou l’autre discipline et s’y sont adonné sans compter. Intérêt, marotte, inclination, voire passion, sincère ou bien faire-valoir pour épater la galerie (des Glaces), seul l’intéressé(e) pourrait le dire.

Top 8 des passions des rois de France

Louis XI le Prudent

Le zoologiste

  • Maison de Valois
  • Règne : de 1461 à 1483
  • Prédécesseur : Charles VII
  • Successeur : Charles VIII

 

Louis XI reste un roi relativement mystérieux, à la réputation indubitablement sulfureuse. On lui connaît toutefois une passion qui ne s’est jamais démentie tout au long de sa vie, celle des animaux.

Monnaie France

Louis XI, Liard au dauphin, 1467, Paris, TTB+, Billon

Sa mère, Marie d’Anjou, lui transmet celle des oiseaux. Il possédait quatre immenses volières dont on dit qu’il y retenait, entre autres, rapaces, chouettes, paons, mouettes et autres volatiles. Il prenait soin de nourrir ceux-ci lui-même.

Il aimait également énormément les chevaux et les chiens dont il s’entourait à la cour. Il appréciait tout particulièrement les chiens de chasse. On raconte qu’on leur baignait les pattes et que leur alimentation était soigneusement supervisée par des apothicaires.

Une passion à relativiser toutefois.

Louis XI n'a pas non plus fondé la SPA... Vers la fin de sa vie, se croyant atteint de la lèpre (en réalité une dermatose sénile), Louis XI envoya un certain Georges le Grec au Cap-Vert lui quérir des tortues. On disait en effet que se tremper dans leur sang pouvait guérir du mal. Louis XI mourut avant le retour de son émissaire et sans avoir eu l’occasion d’expérimenter ces bains un peu spéciaux à l’efficacité somme toute douteuse.

Top 8 des passions des rois de France

François Ier

Le littéraire (re)naissant

  • Maison de Valois
  • Règne : de 1515 à 1547
  • Prédécesseur : Louis XII
  • Successeur : Henri II

 

A l’époque, un intérêt marqué porté à l’art des Lettres n’était pas bien vu lorsqu’on naissait gentilhomme, futur roi ou soldat. François Ier s’affranchit des conventions.

Monnaie France

François Ier, Demi Teston du Dauphiné, Cremieu, TTB, Argent

Un grand-père épris de poésie, un père très au fait de la lecture et de la peinture et, enfin, une sœur, Marguerite qui, avec son Heptaméron, fut l’une des premières figures féminines des lettres françaises : son arbre généalogique le prédispose donc à la chose.

Devenu roi, il s’empresse d’enrichir sa bibliothèque, pratique le mécénat et encourage l’enseignement des langues anciennes. En 1530, sur les recommandations de Guillaume Budé, il fonde le Collège des lecteurs royaux (qui élargira ensuite son enseignement à d’autres disciplines).

Le roi se piquait par ailleurs de savoir aligner quelques vers et maximes bien troussés. Après son emprisonnement à Madrid suite à la désastreuse bataille de Pavie, il versifiait :

  • « Vaincu je fus et rendu prisonnier.
  • Parmi le camp en tous lieux fus mené.
  • Pour me montrer, ça et là promené. »
Top 8 des passions des rois de France

Catherine de Médicis

La reine noire

  • Maison de Médicis / Maison de Valois par alliance
  • Règne en tant que régente : de 1560 à 1563
  • Prédécesseur : Henri II (son époux)
  • Successeur : Charles IX

 

La reine, puis régente, se passionnait pour l’astrologie, l’ésotérisme et les sciences occultes. Elle s’entourait de spécialistes réputés et notamment Côme Ruggieri ou encore le célèbre Nostradamus.

France Médaille

Catherine de Médicis , Mère de trois Rois, SPL+, Bronze

Au château de Blois, elle avait même fait construire pour le florentin une sorte d’observatoire en haut de la Tour du Foix. Elle avait alors coutume d’y monter en sa compagnie pour y observer les étoiles et établir des horoscopes.

Ce même Ruggieri lui fit une prophétie plus ou moins sibylline (selon le point de vue duquel on se place) quant à sa mort : “– Vous mourrez près de Saint-Germain.”

Bien décidée à éviter l’inévitable, la régente s'ingénie alors à esquiver soigneusement tout séjour à Saint-Germain en Laye, à l’église de Saint-Germain-l’Auxerrois ou encore à Saint-Germain-des-Prés.

Las, à l’âge canonique de 70 ans, malade mais sûre de son fait puisqu’elle se trouve au château de Blois, Catherine de Médicis fait toutefois quérir un prêtre (dans le doute…).

Mal lui en prend, celui-ci se nomme… Julien de Saint-Germain.

Quelques heures plus tard, la reine décède.

Top 8 des passions des rois de France

Henri IV le Vert-Galant

Le chef de chantier

  • Maison de Bourbon
  • Règne : de 1589 à 1610
  • Prédécesseur : Henri III
  • Successeur : Louis XIII

 

Si le “bon roi” Henri IV a un intérêt relativement limité pour les arts, il se passionne en revanche pour l’architecture, les artisans et les ouvriers du bâtiment.

Rien n’illumine plus ses journées que la visite d’un chantier. Sa curiosité et son intérêt sont tels qu’il peut y passer une matinée entière, assis sur une pierre, en plein soleil, à observer.

Monnaie France

Henri IV, Essai-piéfort du liard de 3 Deniers, Paris, SUP

Il grimpe aux échafaudages, apostrophe les maçons et les peintres, en parle à ses invités. Il est intarissable sur le sujet.

S’il n’est à l’origine d’aucun grand chantier, il améliore, embellit, revoit et agrandit l'œuvre de ses prédécesseurs. Fontainebleau, Saint-Germain, le Louvre ou encore les Tuileries, chacun porte la marque de son intérêt. Il termine également le Pont-Neuf à Paris, débarrassé de ses habitations et désormais doté d’un trottoir. Il crée enfin à Paris des espaces publics tels que la Place Royale ou encore la Place Dauphine.

Plus contremaître et bâtisseur qu’architecte il affirme et revendique :

“Je fais trois choses bien éloignées d’avarice car je fais la guerre, je fais l’amour et je bâtis.”

Top 8 des passions des rois de France

Louis XIII le Juste

Le peintre mélomane

  • Maison de Bourbon
  • Règne : de 1610 à 1643
  • Prédécesseur : Henri IV
  • Successeur : Louis XIV

 

Si, tout comme son père, Louis XIII s’avère peu passionné par les lettres, il compense avec une passion affirmée pour les chevaux et l’art de la guerre.

Louis XIII 1/2 Louis d'Or 1642 A

Paris, variété CHRS +, KM 101

De caractère austère, parfois mélancolique, et profondément pieux, le roi a une inclination pour les travaux manuels plutôt que les études. Il apprécie l’exercice au grand air. Il aime à chasser, monter à cheval, forger, tresser de l’osier, distiller des parfums ou encore cuisiner.

Toutefois, il apprécie tout autant certains arts et notamment la peinture et la musique.

Il lui arrive souvent, en effet, de manier le pinceau, tout au long de sa vie. Et tout comme François Ier en son heure pour l’écriture, il initie la Cour et le peuple à l’art de la peinture. Il joue les mécènes et accorde largement brevets et pensions.

De même, la musique est pour lui une véritable passion.

En 1626, il crée les Vingt-Quatre Violons du roi (ou Grande Bande) et veille personnellement au recrutement de ses membres. Il compose également, chansons, balades, airs… Qui sont ensuite interprétés à la cour. On dit également qu’il chante fort bien et est doté d’un bel organe.

“La plupart des airs qu’on y chantait, assure la Grande Mademoiselle, Anne-Marie-Louise d’Orléans, nièce du roi, évoquant les concerts donnés à la Cour, étaient de sa composition ; il en faisait même les paroles.”

Top 8 des passions des rois de France

Louis XIV le Grand

L’auguste danseur

  • Maison de Bourbon
  • Règne : de 1643 à 1715
  • Prédécesseur : Louis XIII
  • Successeur : Louis XV

 

Si Louis XIV est une sorte de synthèse de ses prédécesseurs, curieux de tout, acharné, soucieux du détail et épris de perfection, s’occupant tant de la guerre que des arts, de l’architecture ou encore de la gastronomie et des jardins, il est un terrain indiscutable sur lequel il s’avère imbattable : la danse.

Monnaie France

Louis XIV, Louis d'or à la tête virile, 1679 Paris

On peut même dire qu’il mena dans sa jeunesse deux carrières de front : roi et danseur émérite.

Le goût de la danse lui vient tôt :

« Tout enfant, témoigne Mme de Motteville, confidente d’Anne d’Autriche, il dansait déjà admirablement. »

A 17 ans, il s’entraîne quotidiennement le matin et le soir, parfois très tard. Il réjouit et divertit sa propre cour dans de nombreux ballets. A 32 ans, il donnera sa dernière représentation dans Les amants magnifiques et fait ses adieux à la scène.

Comme tout bon danseur professionnel qui se respecte, il quitte la scène avant le déclin, au sommet de son art et de sa virtuosité. Une carrière somme toute courte mais flamboyante. Celle de roi, quant à elle, durera “un peu” plus longtemps, comme chacun sait...

Top 8 des passions des rois de France

Louis XV le Bien-Aimé

Le scientifique cartographe

  • Maison de Bourbon
  • Règne : de 1715 à 1774
  • Prédécesseur : Louis XIV
  • Successeur : Louis XVI

 

Ce roi plutôt secret et introverti, difficile à cerner, est l’antithèse de l’ensoleillement exubérant de son bisaïeul. On peut également dire qu’il n’a non plus rien à voir avec Louis XIII puisqu’il est plus ou moins hermétique à la musique ou la peinture.

Monnaie France

Louis XV, 1/10 Écu au bandeau, 12 Sols, 1/10 ECU, 1769, La

En revanche, il a des facilités et se passionne pour les sciences. Au siècle des Lumières, on peut dire qu’il est bien de son temps. Mathématiques, astronomie, physique, sciences naturelles, tout y passe…

Dans ses châteaux de la Muette et de Choisy se trouvent deux cabinets de physique. Il crée un cabinet d’histoire naturelle (futur Museum d’histoire naturelle) dont il confie la gestion au renommé Buffon. Également féru de médecine, il mène une véritable politique de santé publique et fonde l’Académie royale de chirurgie.

France Medal

Muséum national d'histoire naturelle, Sciences & Technologies

Tout comme Henri IV et ses maçons, Louis XV se départit de sa réserve habituelle lorsqu’il échange avec les scientifiques. Curieux, intéressé, il questionne, s’informe et s’anime.

Il ne dédaigne pas, par ailleurs, l’Histoire ou la géographie.

En 1746, il commande ainsi à César-François Cassini de Thury la toute première carte civile du royaume (carte dite “de Cassini). Lorsque son fils décèdera, c’est en compagnie du même Cassini, enfermé dans sa salle des cartes, que le roi se changera les idées et fera son deuil.

Top 8 des passions des rois de France

Louis XVI

L'artisan malchanceux

  • Maison de Bourbon
  • Règne : de 1774 à 1792
  • Prédécesseur : Louis XV
  • Successeur : Louis XVIII (en 1814)

 

Malgré une réputation de “faible”, Louis XVI, en creusant un peu, s’avère plus profond qu’il n’y paraît de prime abord. On lui reconnaît un goût prononcé pour la lecture - et notamment les pièces de théâtre - de même qu’un fort intérêt pour les sciences et la mécanique.

Monnaie France

Louis XVI, Double louis d'or au buste habillé, 2 Louis D'or

En 1783, il assiste au premier vol en ballon, à Versailles, réalisé par les frères Montgolfier. Il fonde également l’académie de Médecine. En cela, il est le digne descendant de son grand-père Louis XV.

France Medal

Frères Montgolfiers, Premier vol en montgolfière

De même, il se passionne pour la géographie et maîtrise fort bien le sujet. L’anecdote vous est peut-être connue : peu avant de monter sur l’échafaud il demanda « A-t-on des nouvelles de M. de La Pérouse ? » qu’il avait envoyé quelques années plus tôt en exploration scientifique dans le Pacifique.

Louis XVI donnant ses instructions à La Pérouse par Nicolas-André Monsiau

"Louis XVI donnant ses instructions à La Pérouse" par Nicolas-André Monsiau (1817)

Et pourtant, lecteur passionné de James Cook, il ne vit la mer pour la première fois de sa vie qu’en 1786, à l’occasion d’un voyage à Cherbourg.

Tout comme Louis XV, et encore avant Louis XIII, il affectionne les travaux manuels. Son goût pour la serrurerie et la mécanique est bien connu. Il a par ailleurs élevé l’artisanat au rang d’art. De son atelier et de ses royales mains naissent des créations originales, serrures à secret et autres ouvrages richement ornés.

On ne peut également se passer, lorsqu’on évoque Louis XVI, de prendre acte de l’ironie de l’Histoire puisqu’il fut décapité par la guillotine qu’il avait lui-même contribué à améliorer...

Les derniers rois de France eurent, eux aussi, quelques passions. On pense notamment à Louis-Philippe qui fut quant à lui un grand amateur de voyages…

Si vous souhaitez approfondir le sujet, nous ne pouvons par ailleurs que vous recommander la lecture de l’excellent et passionnant ouvrage de l’historien Jean-François Solnon : «Le goût des rois».


ICONOGRAPHIE

  • "Entrée triomphale d'Henri IV dans Paris" par Peter Paul Rubens (1627-1630)
  • "Louis XI" par Jacob de Litemont (vers 1470)
  • "François Ier" par Jean Clouet (vers 1515)
  • "Catherine de Médicis" par François Clouet (vers 1580)
  • "Henri IV" par Frans Pourbus le Jeune (1610)
  • "Louis XIII" par Philippe de Champaigne (1635)
  • "Louis XIV" par Pierre Mignard (vers 1700)
  • "Louis XV" par Jean-Marc Nattier (1745)
  • "Louis XVI" par Alexandre Roslin (vers 1782)
  • "Louis XVI donnant ses instructions à La Pérouse" par Nicolas-André Monsiau (1817)

SOURCES

Sélection publiée le 21/05/2021
Thèmes de l'article :
Collection Histoire Listes